ZONE UEMOA : FORTE REMONTÉE DES OPÉRATIONS INTERBANCAIRES

Les opérations interbancaires de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) ont enregistré une forte remontée de 50 milliards de FCFA (environ 80 millions de dollars). Ce volume est constitué d’une part par des opérations de prêts, et d’autres parts des opérations d’emprunts réciproques. Ces opérations réciproques entre banques se sont établies respectivement à 192,600 milliards de F contre 142,600 milliards de F durant la semaine du 21 au 27 avril 2015. Le taux moyen pondéré, qui sert au calcul des intérêts, s’est situé à 4,80%, contre 4,62% précédemment, soit une hausse de 0,18%.

En termes de performance d’un Etat à un autre, la Côte d’Ivoire tient le peloton de tête avec l’ensemble de ses banques. En effet, les banques ivoiriennes dominent le marché en réalisant 41 milliards de F de prêts et 9.300 milliards de F d’emprunts. Elles sont suivies par les établissements bancaires sénégalais qui ont effectué 36,500 milliards de F d’emprunts contre 8,500 milliards de F de prêts. Toute chose qui confirme le dynamisme de l’économie ivoirienne.

Les banques qui talonnent les banques ivoiriennes

A la suite de la Côte d’Ivoire et son dauphin le Sénégal, les banques maliennes se retrouvent au troisième rang, empruntant 18 milliards de F et prêtent en retour 11 milliards de F. Toute chose qui porte le total des transactions bancaires effectuées en terre malienne à 29 milliards de F. De leur côté, les banques togolaises enregistrent 11 milliards de F d’emprunts pour 8 milliards de prêts. Elles sont talonnées par les banques nigériennes qui enregistrent 11.500 milliards de F d’emprunts et 6.500 milliards F de prêts.

Quant aux établissements bancaires burkinabés, ils semblent s’être totalement remis de la récente crise sociale et contiennent par ailleurs les incidences de la grippe aviaire sur l’économie du pays : ils ont effectué des prêts de 10.300 milliards de F contre 6.500 milliards de F d’emprunts. De leur côté, les banques béninoises se retrouvent avec 10.500 milliards de F de prêts pour 2.500 milliards de F d’emprunts. Au bas du tableau, les banques bissau-guinéennes ferment la marche en effectuant des emprunts d’un milliard de F contre seulement 500 millions de F de prêts.

Source : Le Journal de l’Economie n° 311 du lundi 18 mai 2015, p.5

Articles que vous pourriez aimer...

0 Commentaire(s) sur “ZONE UEMOA : FORTE REMONTÉE DES OPÉRATIONS INTERBANCAIRES”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de Serendipité

Lire plus :
Cour des comptes de Côte d’Ivoire : Elle sera opérationnelle en 2016

Après deux jours de travaux, le séminaire consacré à la...

Fermer