Union Africaine : une femme est nommée au poste de secrétaire générale pour la première fois

La Présidente de l’Union africaine (UA), Dr Nkosazana Dlamini Zuma a nommé Mme Djénéba Diarra, ressortissante malienne, comme Secrétaire général de la Commission de l’Union Africaine. Elle est la première femme à occuper le poste. Elle remplace l’Ambassadeur Jean Mfasoni qui est admis à faire valoir ses droits à la retraite.

Avant sa nomination, Mme Diarra Djenna était Conseiller juridique adjoint (2004-2014) et a servi comme Conseiller juridique par intérim de juillet 2012 à décembre 2013. Elle était également Secrétaire exécutif par intérim du Conseil consultatif de l’Union africaine sur la lutte contre la corruption (de mars 2014 à mars 2015) basé au Secrétariat à Arusha (Tanzanie) ; la seule Organisation continentale mandatée par l’UA pour faire face à la corruption et d’autres questions connexes en Afrique.

Informations générales concernant le cursus de Mme Djenna Diarra

Elle a rejoint l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), bureau du conseiller juridique en 1996 en tant que juriste, où elle a accumulé une grande expérience dans l’élaboration d’instruments juridiques qui régissent l’Union africaine (UA). Elle a contribué à la rédaction de l’Acte constitutif de l’Union Africaine, qui est à l’origine de la création,en juillet 2002, de l’Union africaine à Durban (Afrique du Sud).

En juillet 2004, elle a été promue Conseiller juridique adjoint et en juillet 2012, elle a été nommée Conseiller juridique par intérim avec la responsabilité principale de donner des avis juridiques aux organes délibérants de l’UA. Pendant la durée de son intérim (de juillet 2012 à décembre 2013), elle a mené avec succès plusieurs élections, notamment celles des membres de la Commission en juillet 2012 à Addis-Abeba (Éthiopie), qui ont abouti à la nomination de la première femme Présidente de la Commission de l’Union africaine pendant les 52 années d’existence de l’UA et son prédécesseur l’OUA.

Elle a été le premier fonctionnaire à occuper, à titre intérimaire, le poste de Secrétaire général du Parlement panafricain, dont le siège se trouve à Midrand (Afrique du Sud), après son lancement en mars 2004 à Addis-Abeba (Éthiopie). Elle a également été le premier fonctionnaire à occuper, à titre intérimaire, le poste de Greffier de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples, basée à Arusha (Tanzanie), après sa mise en œuvre opérationnelle en juillet 2006 à Banjul (Gambie).

Mme Diarra a déjà été nommée par la Présidente de la Commission de l’UA, Secrétaire exécutif par intérim du Conseil consultatif de l’Union Africaine sur la lutte contre la corruption (AUABC) (de mars 2014 à mars 2015), basé au Secrétariat à Arusha (Tanzanie). L’objet de sa nomination spéciale au Secrétariat était de s’assurer que le Conseil s’acquitte de son mandat avec efficacité et efficience.

Son expérience et les postes déjà occupés aussi bien à l’OUA qu’à l’UA lui ont permis d’avoir une connaissance approfondie de l’UA et de ses objectifs de développement ainsi que ses règlements intérieures et pratiques en vigueur.

Mme Diarra est la fille de feu Amb. Mamadou Diarra qui a servi l’Organisation de l’unité africaine (OUA), à divers titres, y compris  Représentant de l’OUA auprès des Nations Unies, de janvier 1973 à sa retraite en décembre 1990. Elle est également la sœur de M. Demba Diarra qui a rejoint la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) de 1990 à ce jour. Mme Diarra a obtenu son Baccalauréat au Lycée franco-éthiopien « Guebré Mariam » d’Addis-Abeba (Éthiopie); et une Maitrise en droit de l’Université de Bordeaux III, à Talence (France).

source : Afrique Femme

Mots-Clés

Articles que vous pourriez aimer...

0 Commentaire(s) sur “Union Africaine : une femme est nommée au poste de secrétaire générale pour la première fois”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de Serendipité

Lire plus :
TRANSPORT LAGUNAIRE URBAIN: la Côte d’Ivoire ouvre le secteur à des investisseurs extérieurs

la Côte-d'Ivoire a aboli le monopole de l'État sur le...

Fermer