Séminaire bilan des Impôts : L’État attend 1.896 milliards de recettes en 2016

Sur la base d’une progression de l’activité économique en 2016, le gouvernement a fixé à la Direction Générale des Impôts (DGI) un objectif de recettes de 1.896.5 milliards de FCFA, cette année. Ce, malgré l’écart négatif de 13,7 milliards de FCFA enregistré en 2015, par rapport à l’objectif qui a été fixé. «Pour des objectifs de recettes fixés à 1.672 milliards en 2015, nous avons collecté 165.803 milliards de FCFA. Soit un écart négatif de 13,7 milliards pour un taux de réalisation de 99,2%», a déclaré N’Cho Claver, Directeur Général Adjoint du Trésor, à l’ouverture du séminaire. Cependant, l’on note une progression des recettes fiscales de 12% par rapport à 2014. De 2011 (994 milliards) à 2015 (1.658 milliards de F), les recettes fiscales ont crû régulièrement de 13,6% en moyenne par an.

N’Cho Claver explique, la contreperformance enregistrée l’année dernière en partie par «le contexte des élections qui a mobilisé l’ensemble des forces vives, aussi bien dans l’administration que dans le public». Pour relever le défi de 2016, les impôts se sont donné de nouvelles orientations. Il s’agit, entre autres, de la réorganisation des services et de la gestion rationnelle des impôts ; de la poursuite de la modernisation de la DGI avec un accent particulier sur l’équipement informatique ; de la révision des méthodes de travail et de la lutte contre la fraude.

A ces indications, Karim Traoré, Directeur de Cabinet du ministre auprès du Premier ministre, chargé du Budget et du Porte­feuille de l’État, Abdourahmane Cissé, a ajouté l’amélioration de l’efficacité informatique des services avec la mise en place du schéma directeur informatique de la DGI ; l’informatisation du guichet unique de dépôt des états financiers ; la mise en œuvre des réformes initiées dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires ; la poursuite du projet d’amélioration du cadre législatif du cadastre pour lequel des projets de texte ont été préparés et la poursuite des efforts d’élargissement de la base fiscale. «Pour réussir tous ces défis, le renforcement des capacités des agents doit être une priorité pour leur donner les compétences actualisées leur permettant de faire face aux contraintes du moment», a-t­-il indiqué.

Karim Traoré a mentionné aussi que le ministre auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’État a placé l’année 2016 sous le signe de l’informatisation des services de l’administration et des processeurs. Il a, par ailleurs, félicité Pascal Abinan Kouakou, qui quitte la tête de l’administration fiscale pour occuper le poste de ministre de la Fonction Publique et de la Modernisation de l’Administration. En effet, après avoir dirigé pendant cinq ans, les Impôts, Pascal Abinan Kouakou est devenu membre du gouvernement depuis le 12 janvier. Déterminé à relever le défi de la modernisation de l’administration publique, l’ex-DG des Impôts a sollicité le soutien de ses anciens collaborateurs et de tous pour y arriver. S’adressant à ses anciens collaborateurs, il a indiqué que l’Ivoirien nouveau souhaité par le Président de la République, Alassane Ouattara, passe par une administration publique assainie et moderne.

Source : Fraternité Matin

Articles que vous pourriez aimer...

0 Commentaire(s) sur “Séminaire bilan des Impôts : L’État attend 1.896 milliards de recettes en 2016”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de Serendipité

Lire plus :
Réforme de la filière anacarde, Industrialisation… L’Ica félicite le Conseil Coton Anacarde

Le Conseil Coton-Anacarde est sur la bonne voie. Grâce à...

Fermer