Semaine de l’Europe : La Côte d’Ivoire plaide pour une augmentation du 11e FED

La semaine de l’Europe qui marque la célébration de la création de ce regroupement depuis le 9 mai 1957, a l’initiative d’un citoyen, Robert Schuman, se déroule du 9 au 13 mai à Abidjan. Après l’ouverture des festivités lundi, par le festival du film européen, à l’Institut Goethe à Cocody et à l’Institut français au Plateau, la journée d’hier a été consacrée à la Journée de coopération Côte d’Ivoire/UE, au CRRAE-UMOA, au Plateau.

Dans son message lu par son Directeur de Cabinet, Adama Coulibaly, le ministre auprès du Premier ministre, chargé de l’Economie et des Finances, Adama Koné, a félicité l’Union Européenne pour l’organisation de la semaine pour célébrer la coopération bilatérale. Il a aussi remercié le partenaire, à travers l’Ambassadeur Jean-François Valette, Chef de la délégation de l’UE en Côte d’Ivoire et qui était assisté de ses collègues, d’avoir associé le gouvernement à cette première journée.

Le ministre s’est réjoui de la qualité du partenariat et a plaidé pour un soutien renforcé pour les années à venir. «Je voudrais demander à l’Union Européenne de continuer à accompagner la Côte d’Ivoire, notamment à travers une rallonge de notre PIN (Programme Indicatif National, Ndlr) 11e FED, aux fins de consolider les actions en cours, ainsi que la politique nationale d’emploi en faveur des jeunes et de gestion des problématiques liées à la migration».

Cette requête est justifiée par le fait que le 11e Fonds Européen de Développement (FED) d’un montant de 179,1 milliards de FCFA est en passe d’être englouti en l’espace de deux ans par les deux projets en matière d’énergie et les cinq autres en cours de formulation d’ici la fin de l’année. «Ce 11e FED sera exécuté à travers trois secteurs de concentration principaux. Il s’agit de la « Gouvernance » avec 60 millions d’euros, soit 39,36 milliards de francs CFA, de l’Agriculture et sécurité alimentaire» pour un montant de 60 millions d’euros, soit 39,36 milliards de francs CFA et de l’Énergie » pour 139 millions d’euros, soit 91,2 milliards de francs CFA».

Le Directeur de Cabinet du ministre a expliqué que le partenariat entre la Côte d’Ivoire et l’UE est régi par l’Accord de Cotonou ou Accord de Partenariat Afrique-Caraïbes-Pacifique/Union Européenne. «Le partenariat ACP-UE couvre le domaine politique, mais aussi les domaines, économique, commercial et de coopération au développement», a-t-il précisé. Lequel partenariat «implique le respect des engagements mutuels, une redevabilité mutuelle et donc nécessairement un dialogue permanent sur le suivi desdits engagements. Je note avec beaucoup de satisfaction que ce dialogue franc et sincère a toujours abouti à une collaboration fructueuse entre la partie ivoirienne et l’Union Européenne».

Selon lui, l’engagement de l’Union Européenne qui s’élève à 218 millions d’euros (143 milliards de FCFA) a été doublé en 2011 et 2012. Non seulement, ces ressources débloquées au titre du 10e Fond Européen de Développement (FED, 2010-2015) ont été totalement engagées, mais aussi celles du 11e FED signé en 2014 à Nairobi (Kenya) et qui s’élèvent à 273 millions d’euros, soit 179,1 milliards de FCFA (2015-2020), sont bien engagées après seulement deux ans d’exécution. Ce qui est la preuve, a-t-il indiqué, de «la confiance» qui règne entre les parties pour relever les défis du développement.

Il a ajouté que trois domaines d’intervention prioritaires ont été retenus entre l’UE et le gouvernement pour les projets futurs. A savoir, la gouvernance pour environ 40 milliards de FCFA, l’agriculture et la sécurité alimentaire pour 40 milliards de FCFA également et le reste qui consiste le plus gros des investissements, à l’énergie. Si deux conventions ont été signées en 2015 dans le domaine de l’énergie, pour cette année, sept autres conventions sont en préparation. Adama Koné reste donc convaincu que le taux d’engagement sera aussi de 100% en l’espace de deux ans.

En somme, le ministre chargé de l’Économie et des Finances qualifie «cette journée de pertinente puisqu’elle montre que l’aide de l’UE est alignée sur les priorités de la Côte d’Ivoire». Aussi appelle-t-il les décideurs nationaux et internationaux à se mobiliser autour de cette coopération.

10E ET 11E FED

Les initiatives au titre du 10e FED (218 millions d’euros, soit 143 milliards de FCFA)

– La sortie de crise avec 25 millions d’euros, soit 16,4 milliards de FCFA

– La réforme judiciaire pour un montant de 18 millions d’euros, soit 11,8 milliards de FCFA

– Le réseau routier avec 70 millions d’euros, soit 45,9 milliards de FCFA

– La formation professionnelle pour 25 millions d’euros, soit 16,4 milliards de FCFA – La gouvernance économique avec un montant de 11 millions d’euros, soit 7,2 milliards de FCFA.

– La santé pour 15 millions d’euros, soit 9,8 milliards de FCF.

– L’eau et l’assainissement pour 25 millions d’euros, soit 16,4 milliards de FCFA.

– La société civile avec 4 millions d’euros, soit 2,6 milliards de FCFA.

– Le renforcement des capacités nationales eu vue d’une meilleure absorption de l’aide pour un montant de 8,5 millions d’euros, soit 5,6 milliards de FCFA. À cela, s’ajoutent l’appui budgétaire général de restauration de l’autorité de l’État de 144 millions d’euros, soit 94,5 milliards de FCFA, des aides d’urgence liées à la crise post-électorale de plus 40 millions d’euros, soit 26,2 milliards de FCFA et des appuis spécifiques au DDR de près de 15 millions d’euros, soit 9,8 milliards de FCFA.

TROIS SECTEURS DE CONCENTRATION DU 11E FED

Le 11e FED a été signé à Nairobi, au Kenya, en 2014, pour la période 2014-2020, avec une enveloppe de 273 millions d’euros, soit 179,1 milliards de FCFA, en nette progression par rapport aux ressources du 10e FED. Il sera exécuté à travers trois secteurs de concentration principaux. Il s’agit :

– De la «Gouvernance» avec 60 millions d’euros, soit 39,36 milliards de FCFA ;

– De «Agriculture et sécurité alimentaire» pour un montant de 60 millions d’euros, soit 39,36 milliards de FCFA et ;

– de l’«Energie» pour 139 millions d’euros, soit 91,2 milliards de FCFA. Dans ce cadre, deux conventions de financement ont été signées le 4 décembre 2015.

Il s’agit : – du projet «Energos» pour un montant de 71 millions d’euros, soit 46,6 milliards de FCFA et du Programme d’Appui au Foncier Rural (PAFR) d’une valeur de 41 millions d’euros, soit 26,9 milliards de FCFA, sous forme d’appui budgétaire sectoriel destiné à contribuer à la mise en œuvre de la loi sur le foncier rural.

 

Source : Fraternité Matin

Articles que vous pourriez aimer...

0 Commentaire(s) sur “Semaine de l’Europe : La Côte d’Ivoire plaide pour une augmentation du 11e FED”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de Serendipité

Lire plus :
Côte d’Ivoire: la Compagnie fruitière injectera 7 milliards de francs Cfa dans la filière bananes

En Côte d’Ivoire, le groupe Compagnie fruitière vient d’annoncer son...

Fermer