Portefeuille de projets financés par la Banque Mondiale : Un prêt de 225 milliards de FCFA accordé à la Côte d’Ivoire

Portefeuille de projets financés par la Banque Mondiale : Un prêt de 225 milliards de FCFA accordé à la Côte d'Ivoire

Le Premier Ministre, Amadou Gon Coulibaly, s’est félicité, hier (31/03/2017), à l’Auditorium de la Primature, du prêt de 225 milliards de FCFA accordé à la Côte d’Ivoire par la Banque Mondiale pour la poursuite des 18 projets contenus dans le portefeuille financé par l’institution financière internationale.C’était lors de la clôture de la Revue annuelle de la performance dudit portefeuille.

Mais ce chiffre sera certainement dépassé, vu que des discussions sont en cours pour l’octroi d’environ 60 milliards de FCFA d’ici juin et d’environ, 240 milliards avant fin 2018. Il a exprimé la reconnaissance du Gouvernement au partenaire financier qui est déjà engagé à hauteur de 2.300 milliards de FCFA  dans le cadre de la réalisation du Plan National de Développement (PND 2016-2020).

Amadou Gon Coulibaly a, également, invité tout le Gouvernement à travailler à la rectification des difficultés qui sont à la base du recul de la capacité d’absorption de la Côte d’Ivoire estimé à 19% en 2016 contre 53% en 2015. Au sujet de ce ralentissement constaté «depuis le deuxième semestre de l’année dernière», le Premier Ministre a qualifié la situation «d’inacceptable».

Les raisons du ralentissement sont «les entraves à la mobilisation des ressources de la contrepartie-État dans le financement des projets, les conflits de compétence et les insuffisances de connaissance des procédures. Mais également, les lourdeurs et lenteurs dans le circuit financier, les délais de paiement trop long, les dispositifs de suivi-évaluation actuellement inopérants et la gouvernance de certains projets qui attendent des mesures urgentes» …. Le Chef du Gouvernement entend notamment réorienter de manière structurelle les choix des stratégies de développement dans la durabilité et la résilience. Estimant que la priorité sera donnée à des projets transversaux liés à la démographie, à l’urbanisation, au foncier, à l’environnement, à la transformation des produits de base, aux infrastructures, à l’éducation, au transport et à la santé.

En outre, il s’est engagé à prendre les textes d’application du décret 475 de juillet 2015 relatif, notamment, aux modalités d’évaluation des coordonnateurs des projets, avec les mécanismes de bonus-malus liés à la révision des contrats.

Mais également ceux de la clarification définitive des frais pour motivation des Comités d’Ouverture et de Jugement des Offres (COJO) et des Comités de pilotage. Des propos qui ont rassuré Pierre Laporte, Directeur des Opérations de la Banque Mondiale en Côte d’Ivoire, qui s’était inquiété de blocages néfastes, si des mesures urgentes n’étaient pas prises pour faire face aux difficultés susmentionnées.

M. Laporte a profité de l’occasion pour solliciter la constitution d’un groupe de travail restreint, en plus des rencontres mensuelles dont le Chef du Gouvernement venait d’ordonner l’activation.

Plusieurs membres du Gouvernement ont participé à la rencontre. Entre autres, Jean-Claude Brou, Ministre de l’Industrie et des Mines, représentant son collègue en charge de l’Économie et des Finances, co-organisateur des travaux.

 

Source : Fraternité Matin

Mots-Clés

Articles que vous pourriez aimer...

0 Commentaire(s) sur “Portefeuille de projets financés par la Banque Mondiale : Un prêt de 225 milliards de FCFA accordé à la Côte d’Ivoire”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de Serendipité

Lire plus :
L’intelligence economique au service du business development : l’exemple de la strategie d’exportation

L’arrivée d’une nouvelle année s’accompagne immanquablement d’une quantité d’études, d’inventaires...

Fermer