Opérations extérieures et opérations d’influence : le décryptage du Général Vincent Desportes

softpowerLes idées sont des armes.

A l’heure où l’armée française intervient, seule, sur plusieurs théâtres d’opérations extérieures, à l’heure aussi où se poursuivent les discussions sur le Livre Blanc de la Défense, l’influence s’impose bel et bien comme une arme redoutable que nous devons impérativement apprendre à maîtriser, tant dans la sphère civile que militaire.

Dans l’entretien qu’il a accordé au Général Vincent Desportes – ancien directeur de l’Ecole de guerre, professeur associé à Sciences Po Paris, conseiller dans de nombreux cénacles stratégiques comme l’IFRI ou le CSFRS, Bruno Racouchot, Directeur de COMES, – souligne à quel point hard power et soft power sont aujourd’hui inextricablement liés.

Source : www.comes-communication.com

En effet, l’influence d’une nation est aujourd’hui un enjeu majeur de puissance sur l’échiquier international.

Un Etat de droit, des institutions fortes, un peuple citoyen, un bien-être économique et social, une armée disciplinée, sont autant de préalables qui s’imposent à nous avant de prétendre à une quelconque stratégie d’influence.

Hier, j’étais en voiture quand le conducteur d’un car de transport appelé « gbaka » venait de commettre une énième indélicatesse. Comme de bien entendu, je m’envolai dans mon habituelle rhétorique sur l’indiscipline etc…quand la Dame qui était à mes côtés me dit, calmement : « c’est un défaut d’autorité« . Un défaut d’autorité…

Marc AMAND

Articles que vous pourriez aimer...

0 Commentaire(s) sur “Opérations extérieures et opérations d’influence : le décryptage du Général Vincent Desportes”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de Serendipité

Lire plus :
Avant l’achèvement de son ultime mandat à AFREXIMBANK, Jean-Louis Ekra célébré par ses amis africains

Etant pratiquement à la fin de son 2ème mandat, le...

Fermer