L’AIIB respectera les normes internationales

Le ministre des Affaires étrangères chinois a tenté d’apaiser samedi les inquiétudes américaines sur une éventuelle non conformité aux normes internationales de la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (AIIB), alors qu’il rencontrait son homologue américain John Kerry.

Voila de quoi rassurer Washington. Le ministre des Affaires étrangères chinois a tenté d’apaiser samedi les inquiétudes américaines sur une éventuelle non conformité aux normes internationales de la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (AIIB), alors qu’il rencontrait son homologue américain John Kerry.

Les Etats-Unis ont exprimé leurs réserves vis-à-vis de cette nouvelle institution, notamment sur la façon dont elle serait gérée, alors que de nombreux pays, alliés traditionnels des Américains se sont ralliés à ce projet.

Quid de la transparence ?

Leurs inquiétudes concernent la transparence de l’AIIB, qui permettra de financer des infrastructures en Asie, ainsi que le risque que Pékin utilise cette infrastructure pour ses propres intérêts géopolitiques et économiques en tant que puissance émergente.

« Les Etats-Unis se félicitent de la création de nouvelles institutions multilatérales, comme la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures, dont ils partagent le fort engagement de la communauté internationale dans des normes élevées de qualité », a déclaré M. Kerry lors d’une conférence de presse à Pékin avec M. Wang Yi.

Ces normes imposent « également une véritable prise de décisions multilatérale, d’améliorer les exigences de prêts et des garanties environnementales et sociales », a-t-il ajouté.

50 candidats

Une cinquantaine d’Etats se sont portés candidats pour rejoindre la nouvelle banque de développement initiée par la Chine, dont Taïwan. Le succès de ce projet a pris de court les Etats-Unis qui avaient bataillé contre cette nouvelle institution.

M. Wang a de son coté rejeté les préoccupations du chef de la diplomatie américaine en affirmant que « l’AIIB est une institution multilatérale et observera donc naturellement les règles internationales ».

« l’AIIB, a-t-il ajouté, est également prête à mener une coopération avec d’autres institutions multilatérales, dont la Banque mondiale et la Banque asiatique de développement ».

source : latribune.fr

Mots-Clés

Articles que vous pourriez aimer...

0 Commentaire(s) sur “L’AIIB respectera les normes internationales”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de Serendipité

Lire plus :
Comment mettre l’esprit entrepreneurial au service des grands groupes

Pour gagner en agilité, les grands groupes ont tout intérêt...

Fermer