Forum de la finance : Les acteurs recherchent un modèle financier favorable au développement

Le système financier africain est en plein essor, constate la ministre auprès du Premier ministre chargée de l’Économie et des Finances, Kaba Nialé. Qui a d’ailleurs reconnu que « le système bancaire africain, autrefois dominé par les groupes bancaires occidentaux, fait preuve d’un dynamisme certain avec l’avènement de banques panafricaines dont la présence se renforce régulièrement par l’installation de multiples filiales et dont les performances, dans de nombreux pays et régions, emboitent le pas aux succursales des banques étrangères ». Elle a tenu ces propos lors de la cérémonie d’ouverture du Forum International de la Finance en Afrique Subsaharienne (FIFAS 2015), ce lundi 15 juin, Abidjan Sofitel Hôtel Ivoire de Cocody.

«Créer un modèle financier africain» est le thème de ce forum de trois jours qui a mobilisé plusieurs experts financiers et des banques. L’inclusion financière comme le moteur de la croissance inclusive en Afrique Subsaharienne ? comment renforcer l’autonomie financière des collectivités locales ? Comment faire évoluer les marchés financiers africains en de véritables outils de financement des PME ?, etc. ce sont, entre autres, des thématiques sur lesquelles réfléchiront les acteurs financiers. Ce, en vue de faire ressortir un modèle financier adaptable aux populations et qui favorisera l’inclusion financière.

Face aux nombreuses préoccupations concernant le marché financier (le faible taux de bancarisation, « 15% » dans nombre de pays, l’inadaptation et l’inaccessibilité des populations au modèle bancaire, le financement des PME), il importe, selon la ministre, de mettre en place un modèle financier africain qui pourra « susciter également l’émergence de véritables marchés de capitaux sur le continent pour répondre à deux problématiques majeures ». Surtout, déclare la ministre, ce modèle doit contribuer à l’amélioration de la qualité du tissu économique et jouer un rôle important dans l’expansion du secteur privé, moteur de toute croissance économique inclusive et durable…

Pour Kaba Nialé, la qualité des panélistes à ce forum, co-organisé par BNI Gestion et FIN Afrique, témoigne de l’intérêt porté au secteur financier africain. Et elle dit être convaincue que ces experts, eu égards aux questions à aborder, tenteront de sortir un modèle qui pourra faire avancer l’économie de nombreux pays africains qui aspirent à l’émergence. Mais, pour la réussite de ce nouvel outil, « des mécanismes et instruments financiers tels que le capital-investissement, les Opcvm, la Finance islamique, la notation financière, le développement et la promotion du crédit-bail, entre autres, doivent être au cœur des réflexions dans la perspective de les adapter au contexte particulier africain », souligne-t-elle.

Satisfaite des avancées dans l’accès aux services financiers, les banques de détail et le financement des Petites et Moyennes Entreprises, en dépit des efforts encore à capitaliser, la ministre auprès du Premier ministre chargée de l’Économie et des Finances a néanmoins invité les panélistes « à proposer des produits financiers attrayants à même de relever sensiblement le taux d’épargne ». Une idée calquée sur les pays émergents où l’on a constaté « une forte corrélation entre leur économie et le taux d’épargne domestique ».

Source : Fraternité Matin

Articles que vous pourriez aimer...

0 Commentaire(s) sur “Forum de la finance : Les acteurs recherchent un modèle financier favorable au développement”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de Serendipité

Lire plus :
Assemblées annuelles de la BAD/Jean-Paul NDJEMBA, Directeur Clientèle Grands Comptes et Institutions Financières à la Standard Chartered : « La Côte d’Ivoire affiche de bonnes perspectives »

Comment accompagner efficacement le développement économique de la Côte d'Ivoire...

Fermer