FILIÈRE COTON/SÉGUÉLA : L’USINE DE LA CIDT REPREND DU SERVICE

Fermée depuis 2008, l’usine de la Compagnie Ivoirienne pour le Développement des Textiles (CIDT), a sorti des balles de coton, hier jeudi, devant le ministre Hamed Bakayoko, parrain de la cérémonie de réouverture, le Directeur Général, Dr Mamadou Coulibaly, le PCA Fanny Ibrahima et une population conduite par les cadres, le corps préfectoral et les élus. «La CIDT is back grâce au Président Alassane Ouattara et au gouvernement depuis sa visite d’Etat dans la région de Gbêkê».

De 1% de part dans la production nationale, la CIDT a atteint trois ans après la fin de la crise ivoirienne, 8%. La reprise d’activités de l’usine de Séguéla traduit le réveil de toute une région, le Worodougou, et renforce l’idée de la relance économique effective de notre pays, avec à sa tête le Président Ouattara. Avec une capacité de 300 à 400 tonnes par jour, l’usine couvre une superficie de 19 hectares et sa réouverture, selon Dr Mamadou Coulibaly, est l’illustration de la volonté du Président Ouattara de «développer toutes les régions de Côte d’Ivoire». D’ailleurs, cette réouverture de l’usine de la CIDT est un bon présage, en vue de la visite d’Etat du Président Alassane Ouattara à Séguéla à la mi-avril. Au ministre Hamed Bakayoko, à qui il a laissé un message pour le Chef de l’Etat, le DG M. Coulibaly a dit ceci : «Le Président peut compter sur nous comme nous avons su compter sur lui hier».

Pour sa part, le parrain Hamed Bakayoko, n’a eu que des mots de gratitude à l’endroit des décideurs de la CIDT et de son partenaire Olam. Je dis merci à la CIDT pour la reprise des activités, c’est un acte important pour l’économie de la région», avant d’annoncer la construction prochaine d’une usine d’anacarde à la grande joie des populations. Avant sa fermeture en 2008, l’usine de Séguéla produisait 37.456 tonnes de coton graine. Au moins, quelques 300 emplois sont annoncés autour de cette unité industrielle. La réhabilitation de l’usine à été possible grâce au sens du management du DG, Dr Mamadou Coulibaly.

A travers un partenaire privé de la filière, il a été investi 900 millions de FCFA dans l’usine. Ali Sogodogo, Représentant du partenaire, a indiqué qu’ils sont convaincus que la CIDT a du potentiel. Hamed Bakayoko a remis 20 millions de FCFA aux cotoncultrices de la région. «Nous sommes ici pour montrer que la filière est debout avec le Président Ouattara. La filière lui dit merci», a indiqué Tuo Lucina, Président de l’Intercoton qui a précisé que ce sont «120 milliards de FCFA» dans l’économie ivoirienne qui sont attendus avec une production d’au moins 450 mille tonnes. La projection des plans campagnes pour 2016 indique 500 mille tonnes de coton graine dont l’égrènage sera facilité avec l’usine de la CIDT. Dr Mamadou Coulibaly espère «d’ici à deux ans» pouvoir rouvrir «l’usine de Zatta» située dans la région de Yamoussoukro avec une production de 800.000 tonnes.

Source : Le Jour n° 3175 du vendredi 13 mars 2015, p.8

Articles que vous pourriez aimer...

0 Commentaire(s) sur “FILIÈRE COTON/SÉGUÉLA : L’USINE DE LA CIDT REPREND DU SERVICE”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de Serendipité

Lire plus :
Sécurité intérieure : L’Etat va débloquer 390 milliards de FCFA

Le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur et de la Sécurité...

Fermer