Environnement des affaires : Une journée pour recueillir les préoccupations du secteur privé

La Côte d’Ivoire entend mobiliser d’ici 2020 un montant de 30.000 milliards de FCFA pour des investissements dans plusieurs secteurs en vue de son développement. Mais cette ambition ne peut se faire sans le privé qui est le moteur de la croissance économique. Au Comité de Concertation Etat-Secteur Privé, structure en charge du dialogue avec le privé, la ligne de conduite est d’être en phase avec les opérateurs économiques sur la vision de l’économie ivoirienne à l’horizon 2020.

Se tiendra à cet effet, la deuxième Journée Nationale du Partenariat dans le mois de septembre 2016. Selon Mariam Fadiga Fofana, Secrétaire Exécutif du CCESP, cette édition permettra de «mettre en relief le bilan des réformes et l’action du gouvernement en faveur du secteur privé», mais de recueillir aussi la perception du secteur privé par rapport aux réformes entamées et des recommandations issue de la première édition des JNP.

Autres articulations, certaines administrations publiques seront primées pour leur bonne collaboration avec les opérateurs économiques. Selon la Secrétaire Exécutive, cette innovation vient du constat selon lequel, il existe encore beaucoup d’opérateurs économiques qui croient en l’existence des barrières d’accès aux services des administrations publiques. Il s’agit donc d’exhorter davantage les administrations publiques à être de véritables partenaires du secteur privé.

 

Source : Le Journal de l’Economie

Mots-Clés

Articles que vous pourriez aimer...

0 Commentaire(s) sur “Environnement des affaires : Une journée pour recueillir les préoccupations du secteur privé”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de Serendipité

Lire plus :
La Côte d’Ivoire annonce le démarrage de l’aérocité, un pôle urbain de 1 000 milliards FCFA

Le projet urbain de l’aérocité, une nouvelle ville à bâtir...

Fermer