Côte d’Ivoire / Dialogue public-privé : L’État va se pencher sur les préoccupations du secteur privé

Les préoccupations du secteur privé portées devant le secrétariat exécutif du comité de concertation Etat/secteur privé (CCESP) seront à nouveau examinées à l’occasion du prochain comité technique de concertation (CTC), organe technique réunissant les représentants de l’Etat du secteur privé, prévu le jeudi 08 septembre 2016.

Plusieurs dossiers seront à l’ordre du jour de cette rencontre notamment l’état d’avancement du traitement des différentes préoccupations avec en prime le dossier sur le financement de la Chambre des métiers de Côte d’Ivoire. Il s’agira également de la mise en place du fonds de garantie du secteur privé, des travaux de la commission de la réforme fiscale, de l’opérationnalisation des bureaux d’informations sur le crédit, des difficultés liées à l’application de la mesure d’interdiction de l’exportation de la ferraille, de l’opérationnalisation de la convention-cadre sur le financement de la commande publique.

Il sera aussi question des arriérés des fournisseurs, des difficultés liées à l’application du règlement 14 (UEMOA), de la révision des redevances domaniales au port autonome d’Abidjan, de la fiscalité environnementale et la clarification des rôles des agences nationales de protection de l’environnement et la problématique du foncier rural et de l’accès au financement des agriculteurs.

Des communications seront en outre faites sur le projet E-démarches administratives, sur les travaux préparatoires de la rencontre sectorielle de la construction et de l’urbanisme ainsi que sur la deuxième édition de la journée nationale de partenariat Etat/secteur privé.

Mis en place en 2013, le CCESP a principalement pour mission d’organiser la concertation entre l’Etat et le secteur privé en vue de renforcer la confiance mutuelle entre les deux parties. Il comprend trois organes à savoir le conseil de concertation présidé par le Premier ministre, le comité technique de concertation co-présidé par le ministre en charge de l’économie et des finances et le ministre des mines et de l’industrie enfin le secrétariat exécutif.

L’ambition du gouvernent, à travers la réforme du cadre de concertation, est de permettre par un dialogue permanent, la mise en place de conditions favorables à l’amélioration du climat des affaires et à la compétitivité des entreprises ivoiriennes à un moment où le gouvernement fonde beaucoup d’espoir dans ce secteur privé surtout dans le cadre de la mise en œuvre du plan national de développement (PND), rappelle-t-on.

 

Source :  Abidjan.net

Mots-Clés

Articles que vous pourriez aimer...

0 Commentaire(s) sur “Côte d’Ivoire / Dialogue public-privé : L’État va se pencher sur les préoccupations du secteur privé”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de Serendipité

Lire plus :
FILIÈRE RIZ : « AFRICARICE » SIGNE SON RETOUR EN CÔTE D’IVOIRE

Délocalisé à Cotonou (Bénin) en 2004, en raison de la...

Fermer