Après le scrutin présidentiel : Timide reprise des activités

Inquiétude et psychose continuent de gagner les populations abidjanaises. En effet, les activités n’ont pas véritablement repris dans le District d’Abidjan, après le scrutin présidentiel du dimanche 25 octobre. Le constat a été fait, hier lundi 26 octobre, dans plusieurs communes du District. Dans la matinée d’hier, des travailleurs ont traîné les pas. La preuve, on n’a pas assisté à une affluence en bordure des voies comme c’est le cas habituellement dans plusieurs communes. Même des voies embouteillées étaient dégagées.

Pour des transporteurs, cette situation n’est pas faite pour les arranger. «J’ai travaillé toute la nuit du dimanche à lundi sans faire de recette. Je suis obligé de continuer. Les gens ne sortent pas», s’est plaint un chauffeur de taxi­-compteur. Des Abidjanais ont justifié cette situation par des raisons sécuritaires. Ils ont confié qu’ils sont très prudents dans l’attente des résultats du scrutin présidentiel de 2015, pour avoir connu des atrocités pendant les élections présidentielles de 2010. «On ne sait pas ce qui va se passer à l’issue de la proclamation des résultats du scrutin. Je suis juste sorti pour faire acte de présence au service. Je compte rentrer avant 15h», a expliqué Bintou.

Comme elle, nombre d’Ivoiriens disent observer la prudence, pendant l’attente des résultats du scrutin. «Moi, j’ai décidé de ne pas vendre jusqu’à la fin de la semaine. Le temps que la suite des événements me rassure», a insisté une vendeuse au marché de Treichville. Des responsables et fondateurs d’écoles et autres services n’ont pas également osé prendre de risques. Par exemple, à Koumassi et Cocody, des écoles sont restées fermées. Certaines institutions, notamment la Banque Africaine de Développement (BAD) rouvre ses portes aujourd’hui mardi 27 octobre 2015, après avoir fermé hier.

Des malades ont préféré rester également chez eux. En témoigne le manque d’affluence dans des services de certains hôpitaux tels que le bureau des entrées du CHU de Treichville. Dans l’ensemble, la vie n’a pas repris son rythme normal. Cependant, en début de soirée, hier, précisément au niveau des gares routières de Grand-Bassam à Treichville, et à Adjamé, le désordre qui caractérise la normalité semblait revenir à ces endroits.

Source : L’Inter

Articles que vous pourriez aimer...

0 Commentaire(s) sur “Après le scrutin présidentiel : Timide reprise des activités”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de Serendipité

Lire plus :
Investissements : la Côte d’Ivoire à la 10è place des 20 pays africains les plus attractifs

La Côte d’Ivoire occupe la 10ème place parmi les pays...

Fermer