Dynamisation du commerce intra-african : Afreximbank pour la suppression des visas d’entrée

La 23e Assemblée Générale Annuelle des Actionnaires de la Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank) s’est déroulée à Mahé, aux Seychelles. La réunion qui a pris fin hier, a débattu de plusieurs sujets. Notamment, la question des visas.

Ainsi, le 22 juillet, les participants ont appelé à la levée des visas d’entrée pour les Africains afin de faciliter davantage la libre circulation des personnes et des biens pour accroître les échanges commerciaux sur le continent. «Le régime des visas mis en application à travers l’Afrique est l’un des plus importants freins à la croissance du commerce intra-africain», souligne une note de la Banque panafricarne qui a son siège au Caire, en Égypte. Les panélistes sont : Olusegun Obasanjo, ancien Président du Nigeria ; Jean-Paul Adam, Ministre des Finances, du Commerce et de l’Économie Bleue des Seychelles (pays qui a supprimé les visas d’entrée pour les ressortissants africains ; Tony Elumelu de Heirs Holdings), Wale Tinubu du Groupe Oando du Nigeria, Dr. Paul Fokam du Groupe Afriland First Bank. Tous estiment que les formalités de visas appliquées aux Africains pour voyager en Afrique «sont extrêmement difficiles» et constituent un obstacle pour les entrepreneurs voulant y conduire des affaires. Très faible, le commerce intra-africain représente environ 12% des échanges globaux de l’Afrique, quand ce pourcentage s’élève à 55% et 70% respectivement en Asie et en Europe. Dans un discours le Dr. Benedict Oramah, Président d’Afreximbank, a rappelé que la hausse du commerce intra-africain permettrait d’intensifier l’unité et de mettre en marche l’industrialisation du continent, assurerait une croissance économique durable, la transformation structurelle et une plus grande influence de l’Afrique dans les affaires mondiales. «Stimuler le commerce intra­-africain permettra également de réduire la vulnérabilité de la région aux cycles des prix des matières premières», a-t-il dit. Une position que partage Joseph Stiglitz. Le Prix Nobel de l’Economie et Professeur à l’Université de Columbia, Etats-Unis, soutient que le commerce intra-­africain pourrait permettre aux pays africains de réaliser des économies d’échelle. SeIon lui, la priorité de l’Afrique devrait être le commerce et la mise en œuvre de politiques industrielles. Pendant une décennie, l’Afrique a enregistré l’une des meilleures croissances économiques avec une moyenne de 5%. Cette performance, selon les prévisions, devrait baisser en raison de la chute du prix des matières premières.

Soutien aux industriels locaux
C’est dans ce contexte que les participants à cette Assemblée Générale rappellent la nécessité pour les Gouvernements de promouvoir l’entrepreneuriat local et de créer des Champions africains qui vont stimuler le commerce à travers le continent. Pour l’ancien Président du Nigeria, les pays africains gagneraient «à ajouter de la valeur à leurs matières premières au lieu de les exporter dans leur état brut». Pour cela, les Gouvernements africains devraient, selon lui, créer des opportunités pour rendre l’industrialisation et la production locales accessibles aux entrepreneurs désireux de saisir ces opportunités, a-t-il préconisé le 21 juillet au cours d’un panel. L’appel à la suppression des visas d’entrée pour les ressortissants africains intervient quelques jours après le 21e sommet de l’Union Africaine (UA), tenu du 10 au 18 juillet à Kigali, la capitale rwandaise. A ce rendez-vous, les Présidents Paul Kagamé (Rwanda) et Idris Deby (Tchad) ont été les premiers à recevoir leur passeport de l’UA. L’objectif est de faciliter à terme la libre circulation des personnes et des biens en vue de l’intégration économique et sociale de l’Afrique. Les autres Chefs d’État, hauts fonctionnaires et Ministres des Affaires Etrangères de l’UA devraient également recevoir le précieux sésame. D’ici à 2018, l’UA espère voir les pays africains délivrer ce passeport aux citoyens ordinaires.

 

Source :  Fraternité Matin

Mots-Clés

Articles que vous pourriez aimer...

0 Commentaire(s) sur “Dynamisation du commerce intra-african : Afreximbank pour la suppression des visas d’entrée”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de Serendipité

Lire plus :
Expo Milan 2015 : Le ministre de l’agriculture présente les enjeux pour la Côte d’Ivoire

Lors d’une interview le 3 août à son cabinet au...

Fermer