Comment les normes ISO peuvent aider à influer sur le changement climatique ?

La COP 21, la Conférence annuelle des Parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), vient de débuter, et les discussions et négociations prévues cette année sont particulièrement cruciales pour l’avenir en matière de changement climatique car elles représentent une opportunité décisive de parvenir à un accord mondial visant à limiter le réchauffement de la planète à 2 °C.

Les organisations, les organismes de réglementation, les entreprises et les villes ont besoin d’outils pour faire face au changement climatique, réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES), et gérer les mesures d’adaptation au changement climatique et d’atténuation de ses effets.

« Nous devons tous trouver des solutions innovantes pour nous adapter au changement climatique. Encourager des mesures préventives et mettre en œuvre des solutions est certes une tâche ambitieuse, mais nous disposons d’outils, tels que les Normes internationales, pour nous aider à atteindre les objectifs de développement durable et concrétiser les engagements de la COP 21 » a déclaré Kevin McKinley, Secrétaire général par intérim de l’ISO.

« Comment juger de la pertinence d’un plan de réduction des émissions si chacun y va de sa petite méthode dans son coin ? Voilà bien l’intérêt des normes volontaires ; des normes faites collectivement par et pour les utilisateurs. Sans elles, il n’est pas possible de prendre en compte de la même façon l’adaptation au changement climatique » ajoute Olivier Peyrat, Directeur général d’AFNOR et Vice-président (finances) de l’ISO.

L’ISO a produit plus de 570 normes liées à l’environnement, y compris des normes permettant de surveiller le changement climatique, de quantifier les émissions de gaz à effet de serre et de promouvoir les bonnes pratiques de management et de conception pour l’environnement. Ces normes aident les parties prenantes à faire face au changement climatique et à soutenir les initiatives des pays développés et des pays en développement en matière d’adaptation au changement climatique et d’atténuation de ses effets.

Ainsi, l’ISO dispose d’une famille de normes qui aident les organismes à quantifier leurs émissions de gaz à effet de serre et à communiquer dans ce domaine, notamment ISO 14064 et ISO 14065, de même que des normes permettant de promouvoir de bonnes pratiques en matière de management environnemental et de l’énergie, comme ISO 14001 et ISO 50001.

Les organismes doivent également pouvoir s’appuyer sur des actions et méthodologies cohérentes et comparables en matière de changement climatique, et sur une communication efficace et transparente quant aux résultats de l’application de ces méthodologies. Une future norme est actuellement en cours d’élaboration, ISO 14080, qui fournira des lignes directrices relatives au cadre de développement de nouvelles méthodologies ainsi que pour l’utilisation des méthodologies existantes pour agir sur le climat, et leur examen, leur révision et leur management pour répondre aux besoins des parties prenantes.

Manifestation parallèle de l’ISO et du GHGMI pour la neutralité et la résilience climatiques

Afin de mettre en avant les outils à disposition des parties prenantes et de s’intéresser aux lacunes actuelles pour lesquelles il faudrait des outils supplémentaires, l’ISO et le Greenhouse Gas Management Institute (GHGMI) organisent en partenariat une manifestation parallèle officielle à l’occasion de la COP 21 sur le thème « Neutralité climat et résilience ».

Cette manifestation sera axée sur la collaboration entre organismes élaborateurs de normes dans le but d’aborder les lacunes existantes en matière de normes relatives au changement climatique, et facilitera les discussions autour du développement de la collaboration entre programmes mondiaux portant sur les activités liées à l’élaboration de nouvelles normes. Pour plus d’informations sur cette manifestation, veuillez consulter le programme.

La COP 21, une manifestation placée sous le signe du management responsable

Afin d’accueillir des milliers de visiteurs, la COP 21 a choisi une formule responsable pour cette manifestation en appliquant ISO 20121, Systèmes de management responsable appliqués à l’activité événementielle – Exigences et recommandations de mise en œuvre. La norme spécifie les exigences applicables à un système de management intégrant le développement pour les activités événementielles et fournit des directives relatives à la mise en conformité à ces exigences. Cette norme est un outil concret qui permet de s’assurer qu’un événement contribue aux trois dimensions – économique, environnementale et sociale – du développement durable.

La norme ISO 20121 aborde le management de l’intégration et du renforcement des principes de développement durable tout au long du cycle de management de l’événement. Les organisations concernées doivent prendre conscience des relations qu’elles entretiennent avec la société, de l’impact qu’elles ont sur celle-ci et de ses attentes en matière d’événements.

En adoptant cette approche, le gouvernement français entend créer et mettre en œuvre un système de management responsable pour l’organisation de la COP 21 ; s’assurer qu’il est en accord avec la politique de développement durable affichée ; et démontrer qu’il se conforme volontairement à la norme.

Source :  ISO

Mots-Clés

Articles que vous pourriez aimer...

0 Commentaire(s) sur “Comment les normes ISO peuvent aider à influer sur le changement climatique ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de Serendipité

Lire plus :
Criminalité, terrorisme : Interpol bientôt aux frontières terrestres ivoiriennes

Une innovation pour barrer les routes aux terroristes. Depuis ce...

Fermer